Vidéo : L’assurance vie et la planification successorale

À son décès, une personne est présumée avoir disposé de ses biens à leur juste valeur marchande. S’il existe un conjoint survivant, les biens pourront généralement lui être transférés sans incidence fiscale, et l’impôt sera ainsi reporté jusqu’au second décès. Dans le cas contraire, le liquidateur devra immédiatement payer l’impôt afférent. C’est pourquoi la planification [...]