Investir en bourse : en tant qu’investisseur, devrais-je « suivre » le marché?

Quand on investit en bourse, il peut être tentant de suivre la vague : on achète en grand quand le marché est bas et on revend quand le marché remonte. La réalité est plus complexe, sinon nous serions tous déjà riches. Pourquoi? Parce qu’il est très difficile de jauger le marché boursier pour savoir quand acheter et quand vendre.

Historiquement, l’idéal est d’acheter avec une constance, voire une stabilité à long terme. Ainsi, on achète bas, moyen ou haut; peu importe, car le marché a tendance à monter constamment à long terme. Si on joue le jeu d’acheter en pensant avoir raison, eh bien, on se trompe la plupart du temps.

 

Comment investir en bourse lors d’une année volatile?

2020 a été une année de grande volatilité, du jamais vu. Pour ma part, j’aime y aller avec une belle constance chaque semaine et tout de même profiter de bonnes corrections de marché pour acheter en grand. En agissant ainsi, j’achète chaque baisse de 3, 5, 10 ou 20 % en sachant très bien qu’à long terme, ma stratégie sera gagnante sur un cycle haussier de 7 à 10 ans. 👍

Bref, je choisis toujours des fonds communs de placement constants, stables et fiables à long terme, en ajoutant une certaine touche de piquant selon la tendance du moment. Notre équipe sélectionne les meilleurs fonds sur 8000 offerts selon 30 critères, et la réalité, c’est qu’il n’en ressort qu’environ 150 à 200 après avoir passé notre filtre. C’est avec ces fonds que nous bâtissons chaque stratégie, et notre portefeuille comptera en moyenne de 5 à 7 fonds.

 

Vendre ou ne pas vendre, telle est la question

Une question qui revient souvent est la suivante : dois-je parfois vendre et prendre des profits? Généralement, la réponse est non, car c’est le travail du gestionnaire de fonds de le faire selon sa stratégie. On doit lui faire confiance et s’il a été choisi dans mes portefeuilles, c’est parce qu’il est constant, stable et fiable à long terme (sur un minimum trois ans). Par contre, il peut nous arriver d’avoir un fonds audacieux que j’appellerais mon « pur-sang » : un fonds qu’on utilise stratégiquement, comme des lingots d’or, des marchés émergents, un fonds très risqué quand le marché baisse, etc. On a tendance à l’utiliser, puis à s’en départir sur une période de 1 à 3 ans, mais dans la majorité de cas, il ne représente qu’un faible pourcentage dans un portefeuille équilibré.

 

Connaître ses raisons pour investir en bourse

Enfin, il est important d’avoir un plan financier devant soi, car c’est la base de tout investissement. Voyons ensemble quelques questions qu’on devrait se poser avant de commencer à investir en bourse :

  • Qu’est-ce qu’on désire accomplir?
  • Veut-on bâtir sa retraite et être libre financièrement à 55 ans avec un certain revenu?
  • Vise-t-on à rester investi à court, à moyen ou à long terme?
  • Veut-on faire un investissement sur 3 ou 4 ans seulement dans le but d’amasser une mise de fonds pour un investissement immobilier ou acquérir sa propre entreprise?
  • Veut-on un rendement de 3 % sécuritaire, à la retraite par exemple, pour ne pas vivre trop de volatilité?
  • Veut-on payer le moins d’impôts possible?
  • A-t-on l’objectif d’établir un plan successoral?
  • Recherche-t-on d’abord la protection du capital ou plutôt la croissance de celui-ci?

Il existe plusieurs stratégies d’investissement, et notre force est d’accompagner nos clients au fil du temps, d’écouter leurs besoins et d’agir comme partenaires d’affaires avec eux en établissant un lien étroit de confiance bâti à long terme.

Enfin, tout comme un médecin de famille ou un entraîneur, il est important d’avoir un conseiller financier pour veiller à votre santé (financière, bien entendu). C’est avec lui que vous évoluerez grandement avec le temps grâce au travail que son équipe d’experts et lui feront en collaboration avec vous. Si cet article vous parle, n’hésitez pas à communiquer avec nous.

 

Benoit Bérard
Le conseiller financier des gens aisés