Vous avez 15, 25, 35 ou 45 ans? Il n’est ni trop tôt ni trop tard pour viser l’autonomie financière. Vous savez, cette liberté qui vous permet de ne plus attendre après votre chèque de paye, dépendre du gouvernement ou tout simplement être dans l’obligation de travailler en échange d’un montant d’argent?

C’est ça, la vraie retraite! Pour ma part, elle ne consiste pas à arrêter de travailler, à jouer au golf ou à vaquer à d’autres loisirs, mais plutôt à avoir le choix de faire ce que je désire faire et d’être ce que je veux être dans ma vie. Posez-vous la question : si l’argent n’était pas une préoccupation pour vous, que feriez-vous de vos journées?

L’indépendance financière, d’abord un état d’esprit

Pour atteindre l’indépendance financière, on pourrait être frugal à l’extrême et épargner 60 % de son revenu. On prend ensuite sa retraite à un jeune âge et on ne vit qu’avec 30 000 $ par année et un fonds de placement d’environ 700 000 $ — c’est théoriquement possible, mais ce n’est pas le sujet ici. J’aimerais plutôt vous parler du fait d’avoir un état d’esprit qui vise l’autonomie financière. Tôt ou tard, vous devrez y penser, donc pourquoi ne pas régler la question tout de suite?

Voici quelques pistes de réflexion :

  • Quel est votre plan financier? En avez-vous un?
  • Avez-vous un budget? Le respectez-vous?
  • Dépensez-vous votre paye sans même vous en rendre compte?
  • Avez-vous pleine conscience de l’impôt que vous payez?
  • Connaissez-vous l’impact financier de chacune de vos décisions d’achat?

Ce sont toutes de petites et de grandes questions que l’on aborde au fil du temps avec nos clients en tant que conseillers en sécurité financière. Notre travail est de comprendre vos besoins, d’écouter vos préoccupations et de vous accompagner dans vos décisions dans l’objectif de réussir vos rêves. L’idée est d’atteindre un équilibre entre votre train de vie et vos plans d’avenir.

Tout est une question de choix

Prenons l’achat d’une voiture. Son coût annuel peut atteindre facilement 10 000 $ quand on calcule les paiements, les frais d’entretien, l’essence, l’assurance, etc. Avons-nous le choix de payer plus ou moins pour notre voiture? Bien sûr! Tout est une question de choix. Par exemple, un montant de 10 000 $ par année investi dans son fonds vers l’autonomie financière sur 20 ans à 5 % de rendement moyen équivaut à une somme d’environ 350 000 $ 😃. Pensez-y, on parle ici du même montant que vous êtes prêt à allouer pour votre voiture…

Bon, il est vrai que pour bien des gens, une voiture est nécessaire. Mais si elle coûte trop cher et vous empêche de verser le montant en épargne désiré pour atteindre votre autonomie financière, à quoi bon dépenser autant pour un véhicule? On pourrait revoir ce poste de dépense, n’est-ce pas? Il en va de même pour votre habitation, vos repas au restaurant, vos voyages, etc.

Mon propre chemin vers l’indépendance financière

Pour ma part, je ne suis pas frugal, j’aime l’équilibre. Mon plan financier est établi et je le suis comme il se doit avec constance et stabilité en mode automatique, rien de plus simple.

Combien est-ce que j’épargne? 20 % de mon revenu net. J’atteindrai l’autonomie financière à l’âge de 50 ans! À partir de cet âge, je vais probablement continuer à travailler, mais je ne serai aucunement dans l’obligation de gagner un chèque de paye, car mes placements généreront ma paye jusqu’à ma mort.

Pourquoi l’indépendance financière? Parce que cette liberté financière est très excitante pour moi, qui suis entrepreneur et conseiller en gestion de patrimoine. C’est l’accomplissement d’un rêve de jeunesse. Il me reste 8 ans avant d’atteindre mon objectif (vous l’aurez deviné, j’ai 42 ans). J’ai commencé à investir à 14 ans, avec un dépôt à terme de 2 ans à la Banque Laurentienne qui me donnait un rendement de 7 % garanti. Aujourd’hui, un dépôt à terme me donnerait plutôt de 1,5 % d’intérêt, donc oui, on doit éventuellement se tourner vers des stratégies plus avantageuses comme les fonds d’action ou les fonds équilibrés.

Et vous, quel est votre plan financier? Quand atteindrez-vous l’indépendance financière? À quel moment n’aurez-vous plus l’obligation d’échanger votre temps si précieux contre de l’argent?

À la suite de cette lecture, peut-être avez-vous des questions et des préoccupations, ou encore souhaitez-vous établir un plan financier vers l’atteinte de vos objectifs. Notre équipe est en mesure de répondre à vos besoins financiers de toutes sortes si vous faites d’abord le choix de passer à un autre niveau. Au plaisir de vous accompagner!

Benoit Bérard
Le conseiller des gens aisés