Oui! Vous avez bien lu « trois étapes simples ». On parle ici d’atteindre, à la base, une sécurité financière; mais à long terme, une indépendance financière.

Je m’adresse à toi, entrepreneur qui court partout : prends deux minutes et lis-moi. Quand? Maintenant… Je m’adresse à toi, travailleur autonome qui accomplit 87 tâches en même temps pour réussir à faire une différence dans la vie des gens. Je m’adresse à toi, mère de famille qui, après ton 9 à 5 au travail, te tapes ton 2e quart avec tes enfants pour répondre aux besoins de tout le monde. Ce qui suit ne changera peut-être pas ta vie, mais une chose est certaine, il te permettra d’accomplir une chose : bâtir ton indépendance financière pour toujours.

 

1. Épargner 10 % de son revenu net

Le taux d’épargne des Québécois est de 6,2 %. Par exemple, une personne gagnant un revenu de 50 000 $ net par année épargne en moyenne 3100 $ annuellement. Ce montant est-il affecté à l’investissement ou sert-il à rembourser une dette? La statistique ne précise pas cette zone grise. Qu’en pensez-vous? Pour ma part, je m’en fiche! Pourquoi? Parce que si vous investissez maintenant 10 % de votre revenu net dans un programme d’épargne systématique de façon hebdomadaire, eh bien, vous ne ferez plus partie de cette statistique. Vous ferez partie des gens d’action qui bâtissent leur indépendance financière.

 

 

2. Investir dans une assurance salaire ou invalidité

Disons que demain matin, vous êtes dans l’impossibilité de travailler pour une durée indéterminée parce que vous avez fait une chute et que votre dos a encaissé le coup. Votre salaire va-t-il toujours rentrer si vous ne travaillez pas durant six mois? Si la réponse est non, passez à l’action maintenant et investissez dans une assurance salaire ou invalidité. Saviez-vous que 1 personne sur 3 sera atteinte d’une invalidité de plus de 90 jours au cours de sa vie? Êtes-vous conscient du fait que près de 50 % des gens auront un cancer à un moment ou un autre? Si ces statistiques ne vous font ni chaud ni froid, félicitations! Vous êtes indépendant financièrement et avez d’excellentes assurance salaire et assurance maladies graves. Dans le cas contraire, faites les démarches dès maintenant pour vous protéger. Go! On s’occupe de vous!

3. S’entourer d’experts en finances

Êtes-vous éduqué financièrement? Lisez-vous sur le sujet? Avez-vous une intelligence financière? Votre conseiller financier actuel vous rend-il plus performant sur ce plan? J’arrête tout de suite mes questions avant de vous perdre… Le seul élément à retenir pour être indépendant financièrement et avoir du succès, c’est de vous entourer de gens compétents, capables d’écouter vos besoins et d’y répondre d’une manière simple et efficace. Votre conseiller financier doit être votre coach des finances. Que vous soyez propriétaire d’une PME, travailleur autonome ou mère de famille, le secret de l’indépendance est… qu’il n’y a pas de secret! Nous devons simplement mettre en place de bonnes stratégies financières et garder le cap toute notre vie, tout en ayant un coach ou un mentor à nos côtés.

 

Toi qui t’es rendu jusqu’à la fin de mon article, je te félicite, car 73 % des gens ont arrêté de lire après 3 lignes. Et sais-tu quoi? Bon nombre de personnes ne se donnent pas la peine de mettre en œuvre des concepts trop simples pour être vrais et croient qu’il existe des recettes miracles pour bâtir son indépendance financière. Si toi, tu m’as lu au complet, c’est soit parce que tu m’aimes, soit parce que le sujet t’intéresse. Dans un cas comme dans l’autre, je t’invite à commenter et à partager ce texte, car mon succès ne réside pas seulement sur mes articles, mais sur les gens d’action comme toi qui font une différence présentement dans ma vie.

 

Au plaisir!

 

Ton coach

 

Benoit Bérard